Les camerounaises ne donnent pas de sein

D’après l’Unicef, seules 20 femmes sur 100 allaitent leur enfant au sein au Cameroun

Le fait est habituel à Douala. Des femmes nourrissent de plus en plus leur enfant avec du biberon, du lait artificiel. Stéphanie Mbia, une jeune maman de 23 ans, vient de mettre au monde un petit garçon de 3,2 kg. La famille est heureuse ce samedi 13 octobre 2012 au quartier Oyack à Douala. Cette joie est vite ternie lorsque la jeune étudiante en communication annonce qu’elle n’allaitera pas son fils au sein. Les rires qui quelques minutes plus tôt fusaient de partout dans la chambre peinte en blanc, se transforment en protestations. La mère de Stéphanie utilise tous les arguments possibles. « Stéphanie ton fils n’aura pas de force. Il faut le nourrir au sein », supplie-t-elle. Malheureusement sa fille reste sourde à ses conseils. Elle ne veut pas que sa poitrine s’affaisse, elle préfère nourrir son fils au biberon pour « rester toujours désirable ».

Comme Stéphanie, de nombreuses Camerounaises ne donnent pas de sein à leur enfant. A en croire l’Organisation des nations unies pour l’enfance (Unicef), seules 20 femmes sur 100 allaitent au Cameroun. L’Unicef explique par ailleurs qu’«un enfant qui n’est pas nourri au sein est 14 fois susceptible de mourir dans les six premiers mois que celui qui l’est». Cette étude révèle en outre qu’en nourrissant un enfant au sein jusqu’à l’âge de deux ans, on prévient le retard de croissance.Ce constat ne fait malheureusement pas peur aux femmes.

Pour Christian Locka, président de l’association Action pour l’humanisation des hôpitaux (Acthu), ces femmes choisissent l’allaitement maternel parce qu’elles sont mal conseillées. «Quatre mères sur 10 ayant fraichement accouché reconnaissent avoir été conseillées par les professionnels de la santé pour utiliser le lait artificiel alors qu’elles ne présentaient aucun problème clinique, ni leur bébé», déplore-t-il.

Une femme allaite son enfant

Priver un enfant du lait maternel entraîne de nombreuses maladies aussi bien chez le nourrisson que chez la mère. En effet, chez l’enfant, cette absence se ressent plus tard par des maladies telles l’asthme, les maladies respiratoires sévères, les infections causées par des préparations contaminées, les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’obésité, les infections gastro-intestinales, les troubles auditifs. La mère coure des risques d’attraper le cancer ovarien, l’ostéoporose, l’arthrite, le stress, et le diabète.

The following two tabs change content below.
josianekouagheu
Cet espace est une tribune pour moi; de montrer ce qui se passe dans mon pays, ma ville et mon quartier. A bord de mon blog, je parle de ce qui me tient à cœur, de ce qui ne va pas dans mon pays et surtout de ce qu'il faut faire....

Une réflexion sur “Les camerounaises ne donnent pas de sein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*