Francophone-anglophone: le dilemme camerounais

Article : Francophone-anglophone: le dilemme camerounais
31 mars 2013

Francophone-anglophone: le dilemme camerounais

«Il est habillé comme un vrai Bamenda». Et comme d’habitude, cette phrase a été suivie des éclats de rire. Et moi, pour une fois, je n’ai pas pu m’empêcher de me moquer de mon prof d’anglais, lui qui fait tous les efforts possibles pour me simplifier la langue de Shakespeare. Et pourquoi? Parce que vêtu d’un smoking noir,  mon prof «sapé» comme les jours de fête, a osé tenir à la main, un sac en plastique de couleur noire en guise de mallette. Il aurait pu tenir un attaché-case, ne cessaient de lancer mes amies. Mais, pas un sac plastique! Et  Honnêtement, ce n’était pas la  fashion attitude quoi! Au Cameroun, il y a des malaises plus forts que la question tribale (Bamiléké, Sud, musulmans…).

"Crédit photo: Journalducameroun.com"
« Crédit photo: Journalducameroun.com »

Une fois passés ces rires, je me suis interrogée . Pourquoi lui alors que des dizaines de personnes autour de nous s’habillent ainsi de temps en temps? Et la réponse est apparue toute seule: parce que c’est un Bamenda! Mais non, un anglophone, c’est ça. Vous savez Bamenda veut tout dire chez nous. Lorsqu’on s’habille mal, lorsqu’on porte des robes sur des jupes, des vestes sur des chaussures en sac, lorsque l’on mélange des couleurs pas vraiment compatibles, cela s’explique par ton appartenance à l’autre partie du Cameroun. Tu ne peux qu’être anglophone. Les francophones sont ainsi! Essaie d’insulter l’un d’eux, il te dira bien:

« Tu me vois comme un Bamenda? » Et l’anglophone de rétorquer: « Vous avez trop honte. Nous parlons le faux français et vous? Vous n’essayez même pas ».

Et là le débat s’enflamme. C’est le dilemme Camerounais.

Mon petit frère a failli crevé l’œil à son ami. Il avait osé l’appeler Bamenda parce que mon petit avait enfilé une culotte sur un t-shirt. Et ce jour, n’eut été la prompte intervention d’un voisin, il y aurait eu drame.

Le francophone n’aime pas que l’on l’appelle Bamenda, parce que ça fait villageois, ça fait « homme qui ne sait rien ». 

Les élèves se moquent de leurs professeurs d’anglais lorsque ces derniers osent s’aventurer dans un français qu’ils ne maîtrisent pas bien. Les rires sous cape de ses protégés le dissuadent d’ailleurs de continuer dans cette lancée. Pourtant, l’inverse n’est pas forcément vrai. L’anglophone t’écoute, te guide. J’ai fait l’expérience. Je vous le dis. Les anglophones sont parfois têtus, mais toujours prêts à aider l’autre pour une langue qu’il ne maîtrise pas.

Mais, comme ils sont minoritaires, certains se sentent lésés, mis de côté. Du coup, ils revendiquent leur part. Certains vont jusqu’à exiger la création d’un pays anglophone. A chaque 20 mai, fête nationale du Cameroun, ils renouvellent d’ailleurs leur désir de créer leur Etat de l’Ambazonie. Pour eux, l’Etat privilégie les Francophones (environ 78% de la population). Je me dis que ce problème date de l’après-deuxième guerre mondiale. Il y a eu forcement une manière de gouverner. Car, après la guerre, le Cameroun a été placé sous mandat de la France, partie Francophone et de l’Angleterre, partie anglophone. Sauf qu’il y a parfois un mal-être qui domine. Moi, je n’ai pris que l’exemple que je vis en milieu estudiantin pour illustrer ce dilemme!

 

 

Partagez

Commentaires

serge
Répondre

ce sont bien sûr les conséquences de la colonisation et d'une décolonisation qui s'est faite sans une vraie consultation des peuples. maintenant, il semble que les peuples soient obligés de vivre ensemble malgré leurs oppositions apparentes.

J'aime beaucoup le système canadien que j'ai beaucoup lu notamment les travaux de Charles Taylor...
https://peacefulworld.mondoblog.org/2013/01/09/affirmative-action-ce-que-lafrique-peut-apprendre/

https://plus.lefigaro.fr/note/multiculturalisme-et-politique-de-la-reconnaissance-20100410-164622

https://www.radio-canada.ca/emissions/second_regard/2011-2012/Entrevue.asp?idDoc=189775

j'ai beaucoup aimé ton texte.

josianekouagheu
Répondre

Ce sont malheureusement des héritages qui doivent être gérés avec attention. Tu sais, le Cameroun a besoin de tous ses fils pour son évolution...

Danielle
Répondre

dire que" le Cameroun est bilingue mais pas ses habitants" comme dirait certains. Je pense qu'on gagnerait nous francophone auprès des anglophones puisque la communication universelle pour le moment c'est l'anglais.

Andrea
Répondre

JC dit :Tout ce que les PPP offrent de diffe9rent c est le pfriot des entreprises. Les gouvernements voguent sur la vague qui dit que le prive9 est beaucoup plus efficace que le public !!! Rappelons nous de Cannary Warf e0 Londres, mis en oeuvre par les fre8res Reichman (hommes d affaires canadiens). Cette belle faillite a coute9 plusieurs centaines de millions e0 chacune de nos banques canadiennes. Nous avons paye9 pour cette bavure nous les bons clients de ces banques. Aussi, j e9tais e0 Grenoble quand leurs e9lus ont donne9 la ge9rance de l eau au prive9. Aujourd hui, il en coute quatre fois plus cher aux Grenoblois pour leur service de l eau.JC[]

josianekouagheu
Répondre

Et moi, je me lance dans cet apprentissage Danielle. La langue mondiale est plus anglaise. Et pourtant, on peut changer les choses en cotoyant son ami anglo sans souci...

Aphtal CISSE
Répondre

Thème, texte, style: Irréprochable!
Pour aller au delà, ce que j'ai remarqué dans ton article et qui, ma foi, prouve ta franchise, c'est que seul l'anglophone est moqueur! J'ignore ce qu'il en est dans la pratique, mais tu le dis si bien, l'anglophone te guide et t'aide, tandisque le francophone se moque de toi; ce sont là des héritages de la colonisation, mais aussi du conflit entre Common-wealth et Francophonie! Ne soyons guère étonnés, si la langue française perd du terrain! Le Gabon s'est laissé "guider et aider" par l'Anglophone. Suivez mon regard...
Aphtal

Serge
Répondre

pas mal Aphtal

nathyk
Répondre

Fière d’être #Bamenda par alliance et d’être aussi bilingue !

josianekouagheu
Répondre

Je suis contente pour toi Nathyck. I faut toujours être fière de ce que l'on est...Et le bilinguisme est un trésor

nathyk
Répondre

https://lebs295.wordpress.com/2013/02/04/cameroon-is-a-french-bilingual-country-soule-saidou-nchouat-senior-translator/

cireass
Répondre

"Les anglophones sont parfois têtus, mais toujours prêts à aider l’autre pour une langue qu’il ne maîtrise pas." montre qu'ils ne sont pas forcement des gens qui ne connaissent rien, peut-être ce sont les traditions qui différent. Beau billet, josianekouagheu

blogspot.com
Répondre

Hi there, i read your blog occasionally and i own a similar one and i was just wondering if
you get a lot of spam responses? If so how do you stop it, any plugin or anything you can
advise? I get so much lately it's driving me insane so any help is very much appreciated.